En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

péripétie

PÉRIPÉTIE

(tie se prononce cie) nom féminin
xviie siècle. Emprunté du grec peripeteia, « évènement imprévu », lui-même composé à l’aide de peri, « autour », et piptein, « tomber ».
1.  Dans une œuvre théâtrale, l’évènement ultime qui provoque le dénouement. Dans la « Poétique », Aristote définit la péripétie comme une des deux formes amenant le dénouement, l’autre étant la reconnaissance. La révélation faite à Œdipe par Tirésias est la péripétie qui provoque le dénouement d’« Œdipe roi ».
▪  Dans une œuvre narrative, circonstance imprévue, fait inattendu qui modifie la situation du héros ; changement de fortune. Une péripétie ingénieuse, touchante. Un roman riche en péripéties.
2.  Par extension. Évènement imprévu qui modifie le cours d’une action, change le déroulement des choses. Malgré toutes ces péripéties, ils parvinrent à bon port. ◉ Ce terme est trop souvent employé à tort, par affaiblissement, pour désigner un incident mineur.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.