En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

nécessité

NÉCESSITÉ

nom féminin
xiie siècle. Emprunté du latin necessitas, de même sens.
1.  Caractère de ce qui ne peut pas ne pas être ; par extension, ce qui s’impose, ne peut être évité. Nécessité métaphysique. Nécessité morale. C’est une nécessité de mourir, la mort est inévitable. La nécessité d’une conséquence, qui fait d’elle une suite logique du principe dont on la tire. Si vous voulez être pardonné, c’est une nécessité que vous pardonniez, c’est une condition nécessaire.
▪  Nécessité pratique. La nécessité d’une réforme. Faire quelque chose par nécessité. Multiplier les démarches sans nécessité. Je ne vois pas la nécessité d’entreprendre ce voyage. Nécessité absolue, impérieuse, urgente, pressante. C’est une nécessité que j’y mette bon ordre. J’ai été placé, mis, je me suis trouvé dans la nécessité de choisir, j’y ai été contraint par quelque circonstance.
▪  Dans un sens général et absolu. Il faut se soumettre à la nécessité. Plier sous le poids de la nécessité. Les dures lois de la nécessité.
▪  Loc. Décret de nécessité, pris dans des circonstances dont la gravité justifie un transfert des compétences institutionnelles. Monnaie de nécessité, voir Monnaie. Un bien de première nécessité, dont il est impossible ou très difficile de se passer pour vivre. Le pain est une denrée de première nécessité.
▪  Expr. Faire de nécessité vertu, se résoudre de bonne grâce à ce dont on ne peut se dispenser ; présenter comme une marque de vertu un acte, une situation qu’on ne peut éviter. Expr. proverbiale. Nécessité fait loi ou Nécessité n’a point de loi, un extrême péril, un extrême besoin peuvent rendre excusables des actions blâmables en elles-mêmes.
2.  Au pluriel. Obligations impérieuses liées à une circonstance ou à une situation déterminée. Les nécessités de la guerre, du service, de la procédure. Les nécessités de la vie l’ont contraint à accepter cet emploi. Se dit notamment des besoins d’argent. Cette petite somme lui permettra de parer aux premières nécessités. Des collectes ont pourvu aux nécessités pressantes de cette église, de cette association.
▪  Spécialement. Les nécessités de la nature, les besoins auxquels la nature de l’homme est assujettie, comme boire, manger, dormir, etc. Chalet de nécessité (vieilli, au singulier), voir Chalet.
3.  État d’une personne qui manque du nécessaire, qui est totalement dépourvue d’argent ; indigence, dénuement. Tomber dans la nécessité.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.