margis

LOGIS

nom masculin
Étymologie : xive siècle, logeis. Dérivé de loger.
1. Endroit où l’on demeure, habitation (ce mot, qui est quelque peu vieilli, se rencontre surtout dans certains tours figés, certaines expressions). Un humble logis. Le logis familial. Ne pas bouger de son logis, ne pas sortir de chez soi. Demeurer au logis. Regagner son logis. Un sans-logis, nécessiteux qui n’a pas de demeure. Le maître, la maîtresse du logis. Fée du logis, voir Fée. Expr. fig. et litt. La folle du logis, l’imagination.
2.  Marque de domaine : architecture. Corps de logis, partie principale d’un bâtiment. Un corps de logis flanqué de deux ailes.
3.  Marque de domaine : militaire. Sous l’Ancien Régime. Maréchal des logis, officier qui était chargé du campement ou du logement des troupes ; désignait également l’officier chargé de faire préparer les logements pour la Cour en voyage. Maréchal général des logis des camps et armées, officier qui occupait, auprès d’un chef militaire, des fonctions comparables à celles d’un chef d’état-major.
▪ Aujourd'hui. Maréchal des logis, dans la cavalerie, l’arme blindée, l’artillerie ou le train, sous-officier dont le grade correspond à celui de sergent dans l’infanterie. Maréchal des logis chef, sous-officier de ces mêmes armes et de la gendarmerie, dont le grade correspond à celui de sergent-chef. (On rencontre, dans l’argot militaire, la forme contractée Margis.)
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.