En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

l

L

(se prononce el) nom masculin invariable
1. Douzième lettre et neuvième consonne de l’alphabet français. Un L majuscule, un l minuscule. Loc. En L, en forme de L majuscule. Une maison en L, qui comporte un bâtiment en retour à angle droit.
2.  phonétique. Consonne latérale dentale. La prononciation du l, qui a varié au cours du temps, est aujourd’hui fixée par des règles d’usage. Les mots dont la prononciation constitue une exception à ces règles sont accompagnés, dans ce dictionnaire, d’une indication particulière.
▪ Dans le corps des mots, l se fait très généralement entendre. Les exceptions concernent un petit nombre de noms communs (un fils, le pouls, des aulx) et quelques noms propres. On souligne parfois dans la prononciation la présence de l double, comme dans illégal, illustre.
▪ En position finale, l, simple ou double, se fait entendre, comme dans bal, sel, seul, sol, atoll, ou, au pluriel, dans des jeux puérils, de vils propos, nouer des fils. Les exceptions concernent certains mots terminés par ‑il, ‑ul, ‑oûl.
▪ Quand, dans le corps du mot, l, simple ou double, est précédé de i, il se combine avec cette voyelle pour former un son dit l mouillé, correspondant à la semi-consonne appelée yod, comme dans fille, vrille, cuiller. Il en va ainsi notamment dans les groupes ‑ail ou ‑aille (ail, bataille), ‑eil ou ‑eille (soleil, merveille), ‑œil, ‑euil ou ‑euille (œil, chevreuil, feuille), ‑ouil ou ‑ouille (fenouil, grenouille). On prononcera de la même façon, dans certains noms propres, la graphie ‑ilh (Meilhac, Guilhem).
▪ Les exceptions concernent certains mots où l, dans cette position, se fait entendre sans mouillure, comme ville, mille, million ou milliard, tranquille, ainsi que les terminaisons ‑illaire (capillaire) et ‑illation (distillation).
3. Emplois conventionnels. La lettre l, minuscule ou majuscule, sert de symbole ou d’abréviation, seule ou avec d’autres lettres. Dans la numération romaine, L majuscule représente le nombre cinquante. – Mesures. L majuscule ou l minuscule est le symbole du litre. – Monnaies. L ou £, symbole de la livre sterling. – chimie. La est le symbole du lantane ; Li, celui du lithium ; Lr, celui du lawrencium.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.