juif, juive

JUIF, JUIVE

nom
Étymologie : xe siècle, judeu. Issu, par l’intermédiaire du grec et du latin, de l’hébreu yehudi, de même sens.
1. Personne descendant de l’ancien peuple d’Israël ; personne qui professe le judaïsme (dans les emplois où ce deuxième sens est prédominant, on ne met pas la majuscule). Les Juifs de Pologne, d’Allemagne, de France. Juif ashkénaze, sépharade, voir Ashkénaze et Sépharade. Un juif pratiquant. Le Juif errant, voir Errant. Adjectivement. Le peuple juif. La religion juive. La Pâque juive. Un quartier juif. La communauté juive, les institutions juives d’un pays. L’État juif, l’État d’Israël.
 Titres célèbres : La Juive, opéra de Scribe et Halévy (1835) ; Le Juif errant, roman d’Eugène Sue (publié en feuilleton en 1844 et 1845).
2.  Marque de domaine : histoire. Au Moyen Âge, nom donné aux prêteurs à usure, parce que seuls les Juifs étaient autorisés, avec les Lombards, à pratiquer ce métier.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.