inutile

INUTILE

adjectif
Étymologie : xiie siècle. Emprunté du latin inutilis, de même sens.
1. Qui n’est d’aucune utilité, qui ne sert à rien. Des objets, des bagages inutiles, dont on n’a pas l’usage. Des démarches inutiles. Il l’accablait de soins inutiles, vains ou superflus. Se donner une peine inutile. Ces détails sont inutiles. Des reproches, des regrets inutiles. La Précaution inutile, sous-titre du Barbier de Séville, de Beaumarchais.
▪ Loc. Il est inutile de, il est inutile que, cela ne sert à rien. Il est inutile de vous alarmer ainsi. Il est inutile que vous y alliez. N’en dites pas davantage, c’est inutile. Elliptiquement. Inutile d’insister. « Lui parlerez-vous ? – Inutile ! »
▪ Subst., au masculin. Renoncer à l’inutile.
2. Se dit d’une personne qui ne rend aucun service, qui n’est utile en rien. S’entourer de collaborateurs inutiles. Être inutile à la société. Se sentir inutile. Expr. Une bouche inutile, voir Bouche.
▪ Subst. Des inutiles et des incapables.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.