En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

impair, -aire

IMPAIR, IMPAIRE

adjectif
xve siècle, impar ; refait au xvie siècle d’après pair. Emprunté du latin impar, « inégal, dissemblable ».
1. Qui n’est pas pair ; se dit des nombres entiers qu’on ne peut pas diviser en deux nombres entiers égaux. Trois, cinq, sept, etc., sont des nombres impairs. Tout nombre impair, étant divisé par deux, donne l’unité pour reste.
2. Qui est exprimé par un nombre impair. Années impaires. En termes d’édition, la page impaire est dite aussi belle page.
3. Dont les éléments sont en nombre impair. Vers impair, qui comporte un nombre impair de syllabes.
4.  anatomie. Organes impairs, qui, dans le corps, n’ont pas de symétrique. Le cœur, le foie, le pancréas sont des organes impairs. – botanique. Foliole impaire ou, subst., impaire, foliole unique qui termine certaines feuilles pennées.
5.  maths. Fonction impaire, qui fait correspondre à l’opposé de tout élément de l’ensemble de départ l’opposé de l’image de cet élément dans l’ensemble d’arrivée.
6.  Subst. Un impair, une maladresse choquante ou préjudiciable. Faire, commettre un impair.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.