En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
9e édition (actuelle)
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

heureux, -euse
HEUREUX, HEUREUSE adjectif
xiie siècle, euros. Dérivé d’heur.
1. Qui jouit du bonheur, qui possède ce qui peut le satisfaire pleinement. Les hommes aspirent à être heureux, à vivre heureux. Il a tout pour être heureux. Elle se trouve très heureuse ainsi. Vous devez être bien heureux d’avoir de tels enfants. C’est le plus heureux des hommes. Un rien le rend heureux. Être heureux de vivre (fam.), être d’un naturel serein, savoir jouir de la vie sans se tourmenter. Elliptiquement. Heureux qui sait maîtriser ses passions ! Spécialement. Dans les Béatitudes. Heureux les doux, les pacifiques ! Heureux les pauvres en esprit.
▪ Expr. fam. Être heureux comme un roi.
▪  Prov. Les gens heureux, les peuples heureux n’ont pas d’histoire. Pour vivre heureux, vivons cachés. Est heureux qui croit l’être.
▪ Par affaiblissement. Satisfait ; réjoui. Être heureux de la tournure des évènements. Il est bien heureux, il n’est que trop heureux de ce résultat. Nous sommes heureux d’avoir pu vous plaire. Dans diverses formules de courtoisie. Je suis heureux, très heureux de vous rencontrer.
▪ Par métonymie. Un visage, un air heureux, qui exprime le bonheur, le contentement, la satisfaction. Couler des jours heureux. Mener une vie heureuse. L’âge heureux de l’enfance. Je vous souhaite une bonne et heureuse année. Tout leur promettait un avenir heureux. Laissez-la dans cette heureuse ignorance. L’heureuse simplicité de nos pères. Spécialement. Faire une fin heureuse, mourir sereinement, sans souffrances ni angoisse ou, dans le langage religieux, en accord avec sa foi.
2. Qui est favorisé par le sort, par le destin. Un joueur heureux. Son rival fut plus heureux. Ne vous plaignez pas, vous êtes un heureux mortel. Être heureux au jeu, en affaires, dans ses amours. Il ne fut pas plus heureux dans cette nouvelle situation, il n’y réussit pas mieux. Il fut assez heureux pour obtenir ce poste. Il peut s’estimer heureux d’en être quitte à si bon compte.
▪ Expr. proverbiale. Malheureux au jeu, heureux en amour.
3. Qui promet ou annonce de la bonne chance, de la bonne fortune ; qui procure du bonheur ou de la satisfaction ; favorable, avantageux, bénéfique. Un heureux augure. D’heureux présages. Sous d’heureux auspices. Par un heureux hasard. Un heureux concours de circonstances. Profiter d’une heureuse occasion. Un sort heureux, une heureuse destinée. Voilà une heureuse nouvelle. Une heureuse tentative, que le succès accompagne, qu’il couronne. L’heureuse issue d’une affaire. Un changement heureux. Un conseil heureux. Une heureuse influence, un heureux ascendant. Impers. Il est heureux pour vous qu’elle n’en ait rien su, c’est une chance. Iron. Il s’est enfin décidé à rembourser sa dette : c’est heureux ! Elliptiquement et fam. Encore heureux qu’il ait présenté ses excuses ! c’était la moindre des choses.
▪ Expr. Attendre un heureux évènement, attendre la naissance d’un enfant. Être né sous une heureuse étoile, connaître le succès dans ce qu’on entreprend ou, simplement, avoir de la chance. Avoir la main heureuse, se dit d’un joueur qui gagne souvent et, par extension, d’une personne que le sort semble favoriser dans ses entreprises. Faire une heureuse rencontre, une rencontre heureuse, rencontrer une personne que l’on souhaitait voir, avec laquelle on se trouve des affinités, ou encore qui vous apporte au moment opportun une aide, un appui, un soutien. Par une heureuse rencontre, une heureuse coïncidence, se dit lorsqu’on trouve par hasard ce que l’on cherchait, que l’on espérait.
▪ Spécialement. En parlant d’entreprises sujettes à quelque danger, quand elles se terminent avec succès. Un heureux coup d’audace. Au terme d’une heureuse traversée. Le retour de l’expédition fut moins heureux que l’aller.
4. Qui semble distingué par une faveur du sort ou de la nature ; qui est remarquable, excellent en son genre. Il est doué d’une heureuse constitution, d’un heureux tempérament. Il a ou, par métonymie, c’est un heureux caractère, une heureuse nature, il est porté à l’optimisme et d’un commerce aisé, agréable. Il a un heureux talent de peintre. Une heureuse solution. D’heureuse mémoire, formule de louange qu’on utilise quelquefois en parlant des souverains défunts et, par extension, d’autres grands personnages. Tel prince, d’heureuse mémoire.
▪ Par affaiblissement. Se dit de ce qui frappe par ses qualités, son agrément, sa grâce. Un édifice d’heureuses proportions. Ce choix de couleurs n’est pas très heureux. Une repartie heureuse. Une heureuse tournure. Une rime heureuse.
5.  Subst. Le plus souvent au pluriel. Personne favorisée par le sort ; personne qui est dans un état de contentement ou de satisfaction. Un petit nombre d’heureux. Faire un heureux, donner, procurer à une personne une chose, un avantage qu’elle attendait ou espérait. Cette décision a fait plus d’un heureux. Il aime à faire des heureux autour de lui. Les heureux de la terre, de ce monde, les riches, les puissants, qui paraissent comblés par le sort.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.