En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

héraut

HÉRAUT

(h initial est aspiré) nom masculin
xiie siècle, hyraut. Issu du francique *heriwald, *hariwald, « chef d’armée ».
■  histoire. Héraut d’armes et, simplement, héraut, officier, civil ou militaire, chargé de porter des messages importants, de faire des proclamations solennelles et de remplir diverses fonctions dans des cérémonies, des fêtes publiques, des tournois. Un héraut vint sommer la place de se rendre. Le roi dénonça la guerre par un héraut. Au Moyen Âge, le héraut était aussi juge des blasons et des armoiries, et dressait les généalogies. Baptême des hérauts, cérémonie qui se pratiquait à la nomination d’un héraut d’armes, et au cours de laquelle il recevait le nom d’une province ou d’une seigneurie. Héraut des ordres du roi, officier de la maison du roi.
▪ Fig. Annonciateur, avant-coureur. Il s’est fait le héraut de toutes les doctrines nouvelles. Le héraut des libertés.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.