estoc

II. ESTOC

nom masculin
Étymologie : xiie siècle. Déverbal de l’ancien français estochier, emprunté du moyen néerlandais stoken, « piquer », lui-même issu du francique *stok, « souche, tronc d’arbre ».
↪ voir aussi : I. Estoc (n. m.)
1.  Anciennement. Longue épée acérée qui ne servait qu’à percer.
2. Pointe d’une épée, d’un sabre. N’est plus usité en ce sens que dans quelques expressions. Arme d’estoc, dont on n’utilise que la pointe. Frapper d’estoc et de taille, frapper de la pointe et du tranchant.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.