envoi

ENVOI

nom masculin
Étymologie : xiie siècle, envei. Déverbal d’envoyer.
1. Action d’envoyer, de faire partir pour une destination déterminée. L’envoi d’un émissaire, d’un représentant du gouvernement. L’envoi de troupes sur le terrain. Un envoi de marchandises par terre, par eau, par avion. Frais d’envoi. Marque de domaine : postes. Envoi d’une lettre. Envoi recommandé. Envoi contre remboursement. Envoi en nombre, en quantité importante. Envoi en grande, en petite vitesse. Un bordereau d’envoi, sur lequel figure la liste des objets envoyés. Par métonymie. Ce qui est envoyé, expédié. J’ai bien reçu votre dernier envoi. Accuser réception d’un envoi.
2.  Marque de domaine : militaire. Envoi des couleurs, action de hisser le pavillon national et de lui rendre les honneurs. Par extension. Cérémonie accompagnant cette action. – Marque de domaine : marine. Action de hisser une voile. L’envoi du cacatois.
3.  Marque de domaine : versification. Strophe de quatre vers qui termine une ballade ou un autre poème à forme fixe, et constitue une adresse ou un hommage. Par extension. Envoi d’auteur, dédicace manuscrite de l’auteur sur un exemplaire de son livre.
4.  Marque de domaine : droit. Envoi en possession, acte par lequel le juge autorise les légataires universels ou les héritiers présomptifs à entrer en possession des biens du défunt ou de l’absent
5.  Marque de domaine : sports. Coup d’envoi, au football, au rugby, coup de pied, donné du centre du terrain, au début de chaque mi-temps. Fig. Donner le coup d’envoi d’une campagne électorale.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.