En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

éditeur, -trice

ÉDITEUR, ÉDITRICE

nom
xviiie siècle. Emprunté du latin editor, « celui qui produit, auteur, fondateur », avec une extension de sens pour servir de nom d’agent à éditer, édition.
1. Personne ou entreprise commerciale qui publie un ouvrage littéraire, scientifique, artistique, etc., et se charge, sous une forme ou sous une autre, de sa distribution. Un éditeur de littérature contemporaine, de musique, de lithographies, d’objets d’art, de disques. Un petit éditeur, par opposition aux grands groupes et grandes maisons d’édition. En apposition. Libraire éditeur. Adjectivement. Une société éditrice. Par extension. Personne ou entreprise qui assure la publication d’un périodique. Éditeur responsable, celui qui assume la responsabilité civile et pénale des textes qu’il publie.
2. Personne qui établit le texte d’une œuvre en fonction de règles rigoureuses et l’assortit d’un apparat critique, en vue d’une publication. Havet, Brunschvicg, Lafuma furent les principaux éditeurs des « Pensées » de Pascal. (On dit aussi, dans ce sens, Éditeur scientifique.)
3.  informatique. Programme de service qui permet de construire ou de modifier un fichier.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.