En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

décoller

II. DÉCOLLER

conjugaison verbe transitif et intransitif
xive siècle, comme transitif ; xixe siècle, comme intransitif. Dérivé de coller.
↪ voir aussi : I. Décoller (v. tr.)
I.
I. Verbe transitif.
Séparer, détacher ce qui était collé. Décoller une étiquette, une enveloppe. La marqueterie du guéridon se décolle. Par extension. Avoir les oreilles décollées, très écartées de la tête. Par analogie. jeu de billard. Décoller une bille, l’écarter de la bande qu’elle touchait.
II.
II. Verbe intransitif.
1.  aéronautique. En parlant d’un aéronef. Quitter le sol. L’avion a décollé en quelques secondes. L’hélicoptère décolle à la verticale. Par métonymie. Le pilote a eu du mal à décoller. Le brouillard nous a empêchés de décoller.
▪ Fig. et fam. En parlant d’un pays, d’une province. Sortir du sous-développement, entrer dans la voie du progrès économique. Cette région est en train de décoller. En parlant d’un coureur sportif. Distancer les autres concurrents, prendre de l’avance, ou, au contraire, se laisser dépasser par les autres coureurs. Il s’est laissé décoller au dernier tour.
2.  Fig. et fam. Surtout à la forme négative. Quitter les lieux. Il ne décolle pas d’ici. Par extension. Il ne décolle plus de la télévision.
3.  Fig. et pop. Maigrir, dépérir. Il a beaucoup décollé depuis six mois.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.