En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

comte

COMTE

nom masculin
xe siècle. Du latin comitem, accusatif de comes, comitis, « compagnon », « lié à quelqu’un », puis « personne attachée à la suite de l’empereur », et « délégué de l’empereur », sous Constantin.
1. À l’époque du Bas-Empire et au cours du haut Moyen Âge, titre donné à un dignitaire exerçant une charge importante auprès du souverain ou placé, dans une province, à la tête d’un district. Comte palatin, voir Palatin I. Le comte de Barcelone.
2. Possesseur d’un comté tenu pour fief héréditaire. Eudes, comte de Paris et de Troyes. Le comte de Champagne. Raymond VII fut le dernier comte de Toulouse.
▪ Détenteur d’un comté, devenu possession de la Couronne, attribué en apanage par le roi de France à un de ses fils puînés ou à un de ses descendants mâles. Robert, comte de Clermont, sixième fils de Saint Louis. Charles, comte de Valois, fils de Philippe III le Hardi. Le comte d’Artois, futur Charles X.
▪ Titre attaché à un comté ayant jadis fait partie du domaine royal, que le chef de la maison de France attribue, aujourd’hui, à un de ses enfants. Le comte de Clermont. Spécialement. Le comte de Chambord, titre pris par Henri, duc de Bordeaux, petit-fils de Charles X.
3. Titre de noblesse porté par le détenteur d’un fief érigé en comté par le roi sous l’Ancien Régime. Un titre régulier de comte, par opposition à un titre de courtoisie. Depuis l’abrogation de la féodalité, dignité conférée par le souverain à un noble ou à un homme nouvellement anobli, située au-dessous de celle de marquis et au-dessus de celle de vicomte. Comte d’Empire, titre créé par Napoléon Ier, situé, dans la noblesse d’Empire, au-dessous de celui de duc et au-dessus de celui de baron.
 Titre célèbre : Le Comte de Monte-Cristo, roman d’Alexandre Dumas père (1844-1845).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.