chiffre

CHIFFRE

nom masculin
Étymologie : xiiie siècle, cifre. Emprunté du latin médiéval cifra, transcription de l’arabe sifr, « zéro ».
1. Caractère utilisé pour représenter un nombre. Un nombre de quatre chiffres. Une colonne de chiffres. Une longue série de chiffres. Écrire une date en chiffres. Chiffres arabes, ceux qu’on utilise couramment (voir Arabe). Chiffres romains, figurés par des lettres capitales ayant une valeur numérique, comme dans CL (cent cinquante), IX (neuf).
2. Le nombre que figurent les chiffres ; le montant total. Le chiffre de la population d’un pays, le nombre de ses habitants. Ses dépenses se montent à un chiffre très élevé. Marque de domaine : commerce. Chiffre d’affaires, montant des recettes d’un exercice annuel. La taxe sur le chiffre d’affaires. Augmenter son chiffre d’affaires.
3. Manière secrète d’écrire au moyen de caractères, de signes conventionnels. Écrire en chiffres, à l’aide d’un code. Changer de chiffre. Par métonymie. Le code indiquant cette manière d’écrire. Le secret du chiffre. La clef du chiffre, voir Clef. Spécialement. Bureau du chiffre. Le service du chiffre ou, elliptiquement, le chiffre, dans l’armée, la diplomatie, bureau chargé de transmettre et de recevoir les dépêches secrètes. Un officier du chiffre. Être attaché au chiffre, être affecté à ce service. Par analogie. Le chiffre d’une serrure, l’ensemble des caractères, des nombres convenus qui permettent à ceux qui en ont connaissance de faire fonctionner cette serrure.
4. Combinaison artistement dessinée des lettres initiales du nom d’une personne. Faire dessiner son chiffre sur un service de porcelaine. Faire graver son chiffre sur sa chevalière. Faire broder son chiffre.
5.  Marque de domaine : musique. Caractère numérique utilisé pour indiquer la mesure, certains doigtés, à l’usage des instrumentistes ou, anciennement, les accords que doivent porter les notes de la basse (voir Basse I).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.