En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

chancellerie

CHANCELLERIE

nom féminin
xiie siècle. Dérivé de chancelier.
1. Administration dirigée par un chancelier. Officier de chancellerie. Lettres expédiées en chancellerie. La chancellerie d’un consulat, d’une ambassade. Par extension. Aujourd'hui. Service diplomatique. Cette affaire fait l’objet d’un échange de vues entre les chancelleries.
▪ Spécialement. La grande chancellerie, autrefois, le lieu où le chancelier du roi scellait avec le grand sceau. Aujourd'hui. La grande chancellerie de la Légion d’honneur, l’administration chargée de tout ce qui concerne l’ordre de la Légion d’honneur. Anciennement. La chancellerie de Rome, ou la chancellerie apostolique, l’office de la curie romaine où se faisait l’expédition des bulles, brefs et autres actes concernant le gouvernement de l’Église. La chancellerie des universités, le service du rectorat s’occupant de l’enseignement supérieur. Style de chancellerie, style consacré dans les actes qui émanent d’une chancellerie.
2. Lieu où l’on scelle certains actes avec le sceau de l’État. Par extension. Bureaux où se tiennent le chancelier ou le garde des Sceaux et leurs services. Aller à la chancellerie.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.