calage

II. CALAGE

nom masculin
Étymologie : xixe siècle. Dérivé de caler II.
↪ voir aussi : I. Calage (n. m.)
1. Action de caler, de mettre d’aplomb ou de niveau, d’immobiliser au moyen d’une cale. Le calage d’une armoire, d’un pied de table. Le calage d’une voiture dans une rue en pente. Par extension. Le calage d’un meuble en appui contre un mur.
2.  Marque de domaine : technique. Dans une machine, un mécanisme, réglage précis de la position d’une pièce par rapport à une autre. Le calage de l’allumage. Le calage d’une lunette astronomique. – Marque de domaine : métrologie. Calage altimétrique, réglage d’un altimètre sur la pression effective au sol en un lieu et en un temps déterminés, afin que l’appareil indique l’altitude d’un aéronef au-dessus du lieu considéré. – Marque de domaine : industries graphiques. Mise en place de la forme imprimante sur la machine ou, par extension, ensemble des opérations de réglage préalables au tirage (en typographie, on dit Mise en train).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.