boutique

BOUTIQUE

nom féminin
Étymologie : xiiie siècle, bouticle. Emprunté, probablement par l’intermédiaire de l’ancien provençal botica, botiga, du grec apothêkê, « lieu de dépôt, magasin ».
1. Local dans lequel un marchand, un artisan expose sa marchandise et la vend au détail, ou vend ses services. Boutique de mercerie, de confiserie, de parfumerie. La boutique du cordonnier, du tailleur, de l’horloger. Une rue bordée de boutiques. Par analogie. Vieilli. Baraque de marchand forain. Les boutiques de la foire. Expr. Plier boutique, ramasser ses marchandises et, fig., partir.
▪ Par métonymie. Tenir boutique de, faire commerce de. Ouvrir boutique, fonder un commerce. Fermer boutique, cesser un commerce. Renouveler son fonds de boutique.
▪ Spécialement. Magasin élégant où les grands couturiers exposent et vendent des vêtements et divers articles à leur griffe.
2.  Fam. Lieu de travail ; entreprise. Être de la boutique, de la maison. Parler boutique. Avoir l’esprit de boutique, un esprit de corps exacerbé. Des querelles de boutique.
3.  Marque de domaine : pêche. Caisse flottante percée de trous, destinée à conserver vivant le poisson pêché.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.