bousculer

BOUSCULER

conjugaison verbe transitif
Étymologie : xviiie siècle. Altération de l’ancien français bouteculer, dérivé de boutecul, proprement, « celui qui pousse du cul ».
1. Mettre sens dessus dessous. On a bousculé mes livres, mes tiroirs.
2. Pousser sans ménagement, heurter avec violence. Il bousculait tout le monde pour gagner la sortie. Pron. Les spectateurs se bousculent devant les guichets. Fig. Les idées se bousculaient dans sa tête, y affluaient en désordre.
3. Presser, brusquer. Il faut le bousculer pour qu’il se mette au travail. Elle est très timide, évitez de la bousculer. Fam. J’ai été très bousculé toute la semaine, accablé d’occupations. Par métonymie. Une journée bousculée.
4.  Marque de domaine : militaire. Culbuter par une attaque vive et soudaine. Bousculer la défense ennemie. La cavalerie a bousculé l’adversaire et l’a coupé de ses arrières. Fig. Bousculer les traditions, le protocole, les usages, les enfreindre de façon cavalière.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.