bassin

BASSIN

nom masculin
Étymologie : xiie siècle, bacin, « récipient portatif » ; xvie siècle, en anatomie. Emprunté du latin populaire baccinus, issu du bas latin bacchinon, « vase de bois ».
1. Grand récipient creux de forme ronde ou ovale, destiné à recueillir ou à contenir de l’eau ou tout autre liquide. Présenter une aiguière et son bassin. Bassin à laver les mains. Bassin de vermeil, de cuivre, de faïence. Bassin à barbe, syn. vieilli de Plat à barbe.
▪ Spécialement. Récipient plat que l’on glisse sous les malades alités pour leur permettre de satisfaire leurs besoins naturels. Le malade demande le bassin. Passer le bassin.
▪ Par analogie. Vieilli. Plat où l’on reçoit les offrandes à la messe. Il mit quelques pièces dans le bassin. Plateau d’une balance.
2. Excavation maçonnée ou construction destinée à recueillir ou à contenir de l’eau. Un bassin de pierre, de ciment. Assurer l’étanchéité d’un bassin. Le bassin d’une fontaine. Les bassins d’une pisciculture. Le bassin des otaries d’un parc zoologique. Le petit, le grand bassin d’une piscine. Un bassin de décantation, de refroidissement. Spécialement. Pièce d’eau d’un jardin, d’un parc. Le grand bassin des Tuileries.
3.  Marque de domaine : marine. Dans un port, emplacement limité par des quais et des digues, où stationnent les navires. Les bassins d’un port. Bassin à flot, enceinte communiquant avec la mer et fermée par une écluse afin que le niveau d’eau y reste constant et ne soit pas soumis au mouvement de la marée. Bassin de radoub, fosse étanche qu’on peut assécher pour y effectuer l’entretien et la réparation des navires. Bassin de carénage, de construction.
4.  Marque de domaine : géomorphologie. Région naturelle constituée d’une vaste dépression où se sont déposés des sédiments. Le Bassin parisien, le bassin d’Aquitaine. Bassin océanique, vaste dépression des fonds océaniques. Bassin d’effondrement, dépression créée par l’affaissement du socle géologique et délimitée par des failles (on dit aussi Fossé d’effondrement). Spécialement. Bassin houiller, minier, zone dont le sous-sol est riche en gisements de houille, de minerai. Le bassin houiller du Nord de la France. Le bassin de la Ruhr, de la haute Silésie. – Marque de domaine : hydrographie. Bassin hydrographique, ensemble du territoire arrosé par un fleuve et ses affluents. Le bassin de la Seine, de la Loire, du Pô, de l’Amazone. Chaque bassin est délimité par la ligne de partage des eaux. Bassin maritime, territoire arrosé par tous les cours d’eau qui se jettent dans une mer. Le bassin de la mer Caspienne, de la mer d’Aral. Bassin méditerranéen. Bassin de réception, entonnoir naturel à forte pente, rassemblant les eaux de ruissellement tombées en altitude pour former la partie supérieure d’un torrent.
5.  Marque de domaine : anatomie. Chez les vertébrés supérieurs, ceinture osseuse formée du sacrum, des os iliaques et du coccyx, délimitant une cavité renfermant la vessie, les intestins, les organes sexuels et où les os des membres postérieurs ont leur point d’attache. Chez l’homme, le bassin est moins large que chez la femme. Une fracture des os du bassin ou, elliptiquement, une fracture du bassin.
Voir aussi
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.