bande

II. BANDE

nom féminin
Étymologie : xive siècle, bende, au sens de « réunion de soldats » ; xvie siècle, « réunion de personnes ». Emprunté de l’ancien provençal banda, « troupe, compagnie de gens », d’origine germanique.
↪ voir aussi : I. Bande (n. f.)III. Bande (n. f.)
1.  Marque de domaine : histoire. Troupe de gens de guerre rangés sous la même bannière. Le pays était ravagé par des bandes ennemies.
2.  Class. Groupe de musiciens.
3. Le plus souvent péj. Groupe d’individus réunis par les mêmes mobiles. Des bandes de pillards infestaient le pays. Une bande de voleurs, de voyous. Former une bande. Être chef de bande. S’intégrer à une bande. Bande noire, association secrète de spéculateurs, d’hommes d’affaires véreux. Terme d’injure collectif. Bande d’imbéciles !
▪ Par analogie. Groupe d’animaux vivant ordinairement ensemble. Les loups vont toujours par bandes.
▪ Par extension. Groupe de gens unis par les mêmes affinités, les mêmes occupations. Une joyeuse bande. Une bande de gais lurons, de joyeux drilles. Il ne fait pas partie de notre bande. Expr. Faire bande à part, se détacher d’un groupe pour former un groupe distinct et, fig., se tenir à l’écart.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.