banal, -ale

BANAL, BANALE

adjectif
Étymologie : xiiie siècle, bannel. Dérivé de ban, « territoire soumis à la juridiction d’un suzerain », d’où « qui appartient à la circonscription seigneuriale » (appliqué à un four ou à un moulin), et enfin, « qui est à la disposition de tous ».
1.  (pluriel Banaux, banales). Marque de domaine : féodalité. Qui était mis à la disposition de tous moyennant le paiement d’une redevance au seigneur. Un four, un pressoir banal. Des moulins banaux. Par extension. Accessible à tous. Forêt banale. Pâture banale.
2.  (pluriel Banals, banales). Courant, ordinaire. Une affaire, une situation banale. Voilà un cas peu banal ! Par extension. Qui manque d’originalité, commun. Un visage banal. Son mobilier est banal. Une expression, des phrases banales. Des compliments banals. Subst. Évitez avant tout le banal.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.