application

APPLICATION

nom féminin
Étymologie : xive siècle. Dérivé d’appliquer, d’après le latin applicatio, seulement au sens d’« action de s’attacher (à quelqu’un) » en latin classique.

I.

I. Action d’appliquer ; résultat de cette action.
1. Action d’étendre sur, d’apposer une chose contre une autre. L’application de papier peint sur un mur, d’un vernis sur un meuble, de l’émail sur la céramique. Application d’un pansement, d’un cataplasme. Application d’un cachet sur une lettre. Par métonymie. Une veste avec des applications de cuir, des motifs de cuir rapportés. Une dentelle d’application, dont les dessins sont cousus sur un fond.
▪ Marque de domaine : mécanique. Point d’application d’une force, point où elle s’exerce. – Marque de domaine : mathématiques. Relation qui, à tout élément d’un ensemble, fait correspondre un élément d’un autre ensemble ou de lui-même.
2. Usage que l’on fait de quelque chose pour une circonstance ou une personne donnée, dans un domaine déterminé. L’application d’un remède au traitement d’une affection. L’application d’un principe à un cas particulier. L’application d’un théorème à une démonstration mathématique. L’application d’une somme à telle ou telle dépense. L’application d’une peine à un délit. On peut faire à bien des gens l’application de cette moralité. Spécialement. Usage qu’on fait des principes, des procédés, des acquis d’une science ou d’une technique pour le progrès et le perfectionnement d’autres sciences, d’autres techniques. L’application de la chimie à l’agriculture. Cette découverte a eu de nombreuses applications.
3. Mise en œuvre, en pratique. Réclamer l’application du règlement. Mettre ses idées en application. Le champ d’application, le domaine d’application d’une loi. Par application de l’article dix de la loi. Juge d’application des peines, magistrat de l’ordre judiciaire qui suit l’exécution des sentences pénales et en aménage les modalités, notamment pour favoriser toute possibilité de reclassement des condamnés. Marque de domaine : militaire. L’école d’application de l’artillerie, du génie, où les élèves reçoivent une formation pratique.

II.

II. Le fait de consacrer toute son attention à une chose ; soin, persévérance qu’on apporte à une tâche.
Avoir de l’application à l’étude. Montrer de l’application, faire preuve d’application. Cet élève manque d’application. Ce travail demande une grande application. Il met toute son application à la préparation de ce concours. Cet ouvrage sent l’application, se ressent d’un manque de naturel, de spontanéité.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.