adoption

ADOPTION

nom féminin
Étymologie : xiiie siècle. Emprunté du latin juridique adoptio, dérivé de optio, « libre choix ».
1.  Marque de domaine : droit. Action d’adopter ; résultat de cette action. L’adoption n’est permise que pour de justes motifs. Le jugement d’adoption. Le droit français distingue l’adoption plénière de l’adoption simple, qui laisse subsister des liens avec la famille d’origine.
▪ Par analogie. L’adoption d’un chat, d’un chien perdu.
2. Action d’admettre, de recevoir comme sien. L’adoption d’une coutume, de mots étrangers, d’un nouveau genre de vie. Terre, patrie d’adoption, pays d’accueil où l’on se sent chez soi. La France est pour beaucoup d’étrangers un pays d’adoption. Par métonymie. Un Parisien d’adoption, qui, sans être né à Paris, s’y sent chez lui.
3. Approbation acquise par un vote. L’adoption d’un projet de loi par l’Assemblée et par le Sénat. L’adoption d’une nouvelle unité monétaire.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.