adopter

ADOPTER

conjugaison verbe transitif
Étymologie : xive siècle. Emprunté du latin juridique adoptare, proprement « prendre par choix ».
1.  Marque de domaine : droit. Choisir, prendre quelqu’un pour fils ou pour fille et lui en donner les droits civils. Adopter un enfant de l’Assistance publique. Auguste adopta Tibère. Par extension. Traiter comme son propre enfant ; accueillir comme un des siens. Elle a aussitôt adopté la nouvelle amie de sa fille. Il s’est fait adopter par la population du village. Par analogie. Une louve adopta Romulus et Rémus. Adopter un chien abandonné.
2. Admettre, recevoir comme sien. Les Romains vainqueurs adoptèrent les coutumes grecques. Adopter un emblème, un insigne. À ce congrès, la langue adoptée fut le français. Adopter une nouvelle patrie. Adopter un système de défense, une méthode de travail, une ligne de conduite.
3. Accepter en approuvant par un vote. Le Parlement a adopté ce projet de loi. L’amendement fut adopté à main levée. Cette proposition est adoptée. Elliptiquement. Adopté !
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.