admettre

ADMETTRE

conjugaison verbe transitif Conjugaison : (se conjugue comme Mettre).
Étymologie : xiie siècle, ametre, « mettre à charge, imputer ». Emprunté du latin admittere, « laisser venir vers ; permettre l’accès », d’où « permettre, laisser faire ».

I.

I. Accepter de recevoir.
Admettre quelqu’un dans un lieu, dans un groupe. Admettre quelqu’un à sa table. Admettre un malade à l’hôpital, dans une clinique, l’y accueillir. Admettre dans une société savante, dans un parti. Admettre au nombre de ses amis. Admettre un État dans une fédération, dans une organisation internationale. Les chiens ne sont pas admis dans les magasins d’alimentation. Spécialement. Admettre un candidat à un examen ou à un concours, le déclarer reçu. Admettre un élève dans une classe ou dans une école. Le jury a admis fort peu de candidats. Elle a été admise avec la mention bien. Il a été admis à titre étranger. Subst. Un admis. Afficher la liste des admis.
▪ Par extension. Pouvoir contenir. Cette salle n’admet que deux cents spectateurs. Permettre le passage de. Cette voie n’admet pas les véhicules d’une largeur excessive.

II.

II. Autoriser.
Être admis à faire valoir ses droits à la retraite. Admettre un étudiant à suivre les cours en auditeur libre. Elle n’a pas été admise à se présenter à ce concours. Admettre quelqu’un à se justifier, l’autoriser à exposer ses arguments pour sa défense. Marque de domaine : droit. Admettre quelqu’un à faire preuve, à la preuve.

III.

III. Reconnaître comme acceptable.
1. À titre de vérité d’évidence, en s’inclinant devant la raison, l’expérience, le bon sens. Admettre une thèse. Admettre pour vrai. Admettre l’exactitude d’une théorie, le bien-fondé d’un point de vue, la valeur d’un raisonnement. C’est une vérité communément admise. Spécialement. Concéder. J’admets que j’ai commis une erreur. Il admet s’être trompé.
2. À titre de croyance. Admettre un dogme, un article de foi.
3. À titre de simple hypothèse ; sous réserve d’examen, ou à titre de concession, par esprit de conciliation. Admettons un instant que les animaux ne soient que des machines. J’admets que vous ayez vos raisons. Admettons ! formule d’assentiment teintée de scepticisme (on dit aussi, fam., Mettons !).
4.  Marque de domaine : droit. Prendre en considération. Admettre une requête. Admettre un pourvoi, le déclarer recevable.

IV.

IV. Permettre, tolérer, souffrir.
On ne peut admettre une telle négligence. Il n’admet pas de s’être si gravement trompé, il ne se le pardonne pas. Elle n’a pas admis son échec. Je n’admets pas que vous me parliez sur ce ton. Admettre une tenue, un comportement. Cette règle n’admet aucune exception. Ce mot admet plusieurs sens.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.