accrocher

ACCROCHER

conjugaison verbe transitif, intransitif et pronominal
Étymologie : xiie siècle, acrocer. Dérivé de croc.

I.

I. Verbe transitif.
1. Suspendre à un crochet, lier à un support, attacher. Accrocher son chapeau, son parapluie au portemanteau. Accrocher un vêtement à une patère. Accrocher un tableau au mur. Les jambons étaient accrochés à une solive.
▪ Relier, fixer ensemble deux ou plusieurs éléments par des crochets, des ligatures, etc. Accrocher des wagons. Accrocher une remorque à une voiture.
▪ Fig. Elle est accrochée à ses idées, à ses illusions, elle ne peut s’en déprendre. Litt. La maison est accrochée à la montagne, à flanc de coteau. Fam. Être très accroché, très épris. Avoir le cœur, l’estomac bien accroché, supporter sans émotion excessive un spectacle qui heurte la sensibilité.
2. Saisir, retenir avec un crochet. Accrocher une embarcation avec une gaffe. Accrocher un noyé. Accrocher une branche d’arbre avec une gaule. Marque de domaine : marine. Accrocher un vaisseau, jeter des grappins et des crocs pour l’immobiliser et venir à l’abordage. Le corsaire accrocha la frégate ennemie.
▪ Par analogie. Dans sa course, des branches accrochèrent sa veste. Spécialement. Déchirer un vêtement, y faire un accroc. Elle a accroché sa jupe à la grille du jardin. Un clou qui dépassait du banc a accroché son pantalon.
▪ Fig. Accrocher une faveur, un emploi, réussir à l’obtenir.
3. Arrêter, retenir, retarder. Il m’a accroché quand je sortais de chez moi. J’ai été accroché par un importun. Expr. Accrocher la lumière, en capter et en retenir l’éclat. Accrocher l’œil, le regard de quelqu’un, réussir à capter son attention. Dès les premières images, ce film accroche le spectateur. Absolument. Une publicité, un titre qui accroche, qui retient l’attention.
▪ Marque de domaine : militaire. Accrocher une unité ennemie, engager par surprise une action limitée afin d’en retarder ou d’en empêcher le mouvement. L’arrière-garde a été sévèrement accrochée.
4. En parlant d’un véhicule. Heurter au passage. Cette voiture vient d’accrocher un cycliste. Il s’est fait accrocher par une motocyclette. Un camion a accroché l’aile de ma voiture à la sortie du garage. Par métonymie. Fam. J’ai accroché un vélomoteur au carrefour.

II.

II. Verbe intransitif.
1. En parlant d’une chose. Être arrêté, freiné dans son mouvement, retenu par quelque aspérité. La plume accroche sur le papier. La clé accroche dans la serrure ou, par métonymie, La serrure accroche. Par analogie. Quelque chose accroche dans la discussion, l’empêche d’aboutir. Par extension. Il accroche souvent dans ce passage difficile, dans cet arpège, il hésite, s’y arrête et, par extension, il l’exécute mal. Elle accroche toujours à la même mesure.
2.  Expr. fam. Entre nous, cela n’accroche pas du tout, nous n’avons pu parvenir à une entente, à une estime réciproque.

III.

III. Verbe pronominal.
1. En parlant d’une personne. Se retenir énergiquement, se cramponner, se suspendre à quelque chose. S’accrocher de toutes ses forces. L’alpiniste s’accroche aux moindres saillies de la paroi. Pour ne pas tomber, elle devait s’accrocher à la rampe de l’escalier. Accrochez-vous solidement à mon bras ! L’enfant s’accrochait au cou de sa mère ou, par métonymie, à sa mère. Par analogie. Il s’accroche à la maison où il a vécu son enfance, il ne peut se résoudre à la quitter. Il s’accroche à sa famille, il ne peut se détacher d’elle. En dépit de tout, il s’accroche encore à cette femme. Spécialement. S’accrocher à quelqu’un, s’attacher à lui par intérêt, l’importuner pour en obtenir une aide, un soutien. Inutile de vous accrocher à lui, il ne fera rien pour vous. Il s’accroche tout le temps à moi, il ne cesse de s’attacher à mes pas.
▪ Fig. Faire tous ses efforts pour conserver ce à quoi l’on tient. S’accrocher au pouvoir, à ses privilèges. S’accrocher à ses souvenirs, à de vains espoirs. Il s’accroche désespérément à la vie. S’accrocher à son travail, s’y acharner. Fam. S’il s’accroche, cet élève réussira. Il faut vraiment s’accrocher pour ne pas céder au découragement. Iron. J’ai dû m’accrocher pour suivre son histoire jusqu’au bout. Accroche-toi ! se dit pour encourager quelqu’un qui s’est lancé dans une entreprise difficile.
2. En parlant d’une chose. Se pendre, se fixer à un objet qui retient comme ferait un crochet. Son manteau s’est accroché dans la portière. Des algues se sont accrochées à l’hélice du canot. Par extension. Se fixer, s’attacher de manière à adhérer. Les ronces s’accrochent au talus. Les fruits du grateron s’accrochent aux vêtements. Le lierre s’accroche au vieux mur du jardin.
▪ Par analogie. Marque de domaine : militaire. Le bataillon s’accrochait au terrain et le défendait pied à pied.
3. En parlant de deux ou plusieurs véhicules. Se heurter au passage, se rencontrer en entraînant un heurt réciproque. Plusieurs voitures se sont accrochées à la sortie de l’autoroute.
▪ Marque de domaine : militaire. Des éléments avancés se sont accrochés à la frontière. Par extension. Les manifestants et les forces de l’ordre se sont brièvement accrochés.
▪ Par analogie. En parlant de deux ou plusieurs personnes. Marquer son désaccord, s’opposer ; se prendre de querelle. Les deux associés se sont accrochés sur la conception de ce projet. Ils s’accrochent fréquemment pour des riens.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.