absent, -ente

ABSENT, ABSENTE

adjectif
Étymologie : xiie siècle, ausent. Emprunté du latin absens, ‑entis, participe présent de abesse, proprement « être loin de ».
1. Qui se trouve hors de son lieu habituel de résidence, de sa demeure. Il est absent de Paris. Il est absent de chez lui pour huit jours. J’étais absent lors de sa venue.
2. Qui n’est pas dans le lieu où sa présence était escomptée. Noter le nom des élèves absents. Il est absent du bureau jusqu’à dix heures. Absent pour congé, pour maladie. Il a été porté absent, signalé comme absent. Subst. Pointer les absents. La liste des absents. Dire du mal des absents. Expr. proverbiale. Les absents ont toujours tort, leurs droits, leurs points de vue ne sont pas défendus.
3.  Marque de domaine : droit. Disparu ; dont l’existence est juridiquement incertaine. Les personnes présumées absentes. Subst. Les biens de l’absent sont mis sous séquestre.
▪ Par euphémisme. Pleurer un absent, pleurer un mort.
4. Qui manque, qui fait défaut. L’accentuation et la ponctuation sont absentes de ce devoir.
5. Distrait, sujet à des rêveries. Durant notre conversation, il est resté absent. Avoir l’air absent.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.