En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
L’article affiché ci-dessous est issu de la 8e édition du Dictionnaire, la 9e édition étant en cours d’achèvement.

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

usage

8e édition

USAGE.

n. m.
■  Coutume, pratique reçue. Long, constant, ancien, perpétuel usage. C’était l’usage du pays, du temps. Cela est reçu par l’usage. C’est l’usage. L’usage le veut ainsi. Cela est conforme, est contraire à l’usage. Suivre l’usage. Braver l’usage. Les usages reçus. Aller contre l’usage établi. Les mœurs, les coutumes, les usages d’un peuple.
Il signifie aussi Emploi d’une chose. Faire usage d’un aliment, d’un remède. On fait usage de cette plante en médecine. Faire usage de son temps, de son crédit, de ses moyens. Le bon, le mauvais usage des richesses. Il a tout mis en usage pour réussir. Cela ne m’est plus d’aucun usage. Des livres à l’usage des classes. Bréviaire à l’usage de Paris, de Rome. À quel usage destinez-vous cela ? L’usage de la parole.
Fam., Cette étoffe fera beaucoup d’usage, Elle durera longtemps.
Usage se dit particulièrement de l’Emploi qu’on fait des mots de la langue, tel que la coutume l’a réglé. L’usage est l’arbitre souverain des langues. L’usage a introduit, a consacré cette expression, cette tournure. Ce mot est d’usage. Ce mot n’est plus d’usage, n’est plus en usage, est maintenant hors d’usage. Ce terme n’a d’usage, n’est en usage que dans le style familier. Le plus grand usage de ce mot est dans le style soutenu.
Il se dit aussi de l’Emploi personnel qu’on fait des mots. L’usage qu’il a fait de cette expression est heureux. Habile écrivain, il a fait de ce mot un usage inattendu, tout nouveau. Vous faites des mots un usage vicieux. L’Académie ne prétend pas régler l’usage de chaque mot, elle indique l’usage qu’on en fait.
Il désigne en outre le Droit de se servir personnellement d’une chose dont la propriété est à un autre. En vendant sa bibliothèque, il s’en est réservé l’usage sa vie durant. Les droits d’usage s’établissent et se perdent de la même manière que l’usufruit.
Il se dit aussi, en termes de Jurisprudence, du Droit qu’ont les voisins d’une forêt ou d’un pacage d’y couper le bois qui leur est nécessaire, ou d’y mener paître leur bétail. On a ôté, on a confirmé les usages aux riverains de ces forêts, de ces marais. J’ai droit d’usage, j’ai mon usage dans tel bois.
Il signifie encore Habitude, pratique particulière. Il a l’usage de dîner de bonne heure. Il veille beaucoup, c’est son usage. Il vieillit dans cette acception.
Il signifie encore Connaissance pratique acquise par l’expérience. Il avait été formé par un long usage à la vie de cour.
Il signifie particulièrement Expérience de la société, habitude d’en pratiquer les devoirs, d’en observer les règles. L’usage du monde, de la vie, ou absolument L’usage. C’est un homme qui a beaucoup d’usage, qui a peu d’usage. Manquer d’usage.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.