En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

canon

7e édition

[II.] CANON.

s. m.
↪ voir aussi : [I.] Canon (n. m.)
■  Règle, décret. Il ne désigne proprement que Les décisions des conciles touchant la foi et la discipline. Les canons de l’Église. Les saints canons. Cela est contre les canons. Les canons de tel concile.
Droit canon, La science du droit ecclésiastique, fondé sur les canons de l’Église, sur les décrétales des papes, etc. Docteur en droit canon. École de droit canon. Étudier en droit canon. Corps du droit canon, Recueil des canons de l’Église, des décrétales des papes, etc. En ce sens, Canon est adjectif.
Canon des Écritures, Le catalogue des livres qui sont reconnus pour divinement inspirés, et qui composent le corps de l’Écriture sainte. Les protestants rejettent certains livres comme n’étant pas du canon des Écritures. On dit de même, Le canon des juifs, le canon des chrétiens, Les livres que les juifs, que les chrétiens reçoivent comme divinement inspirés.
Canon, se dit également, chez les Catholiques, Du catalogue des saints reconnus et canonisés par l’Église.
Canon, se dit, en termes d’Antiquité, Des listes d’auteurs considérés comme modèles dans chaque genre. Les canons établis par les grammairiens d’Alexandrie. Le canon des poètes épiques. Le canon des poètes tragiques.
En termes de Chronologie, Canon pascal, Table des fêtes mobiles, dressée pour plusieurs années.
Canon, se dit aussi Des prières qui commencent immédiatement après la préface de la messe, et qui contiennent les paroles sacramentelles, et d’autres oraisons, jusqu’à la communion exclusivement. Le canon de la messe.
Il se dit également Du tableau écrit ou imprimé que l’on met sur l’autel vis-à-vis du prêtre, et qui contient quelques prières de la messe. Canon enluminé.
Canon, signifiait chez les anciens, dans le langage des Beaux arts, Une règle de proportion, appliquée à la figure de l’homme et même à la figure des animaux, telle, que des dimensions de l’une des parties l’on pût conclure à celles du tout, et que des dimensions du tout on pût conclure à celles de la moindre des parties. Il signifiait aussi Une figure exécutée d’après cette règle et destinée à servir de modèle. Le canon de Polyclète. Le canon de Lysippe.
Canon, en termes de Musique, Sorte de fugue perpétuelle, imitation rigoureuse et continue entre deux et plusieurs parties. Canons à deux, à trois, à quatre parties. Canon à trois voix. Canon simple. Canon double.
Il se disait aussi, dans l’ancienne Musique, d’Une méthode pour déterminer les intervalles des sons, et de l’instrument qui servait à déterminer ces intervalles. Voyez Monocorde.
En termes d’Impr., Triple canon, double gros canon, gros canon, Les trois plus gros caractères, après la Grosse nonpareille. On appelle Petit canon, Le sixième caractère en partant de la grosse nonpareille. Ces dénominations vieillissent : on désigne plus exactement aujourd’hui la grosseur des caractères en indiquant leurs mesures par points typographiques. Voyez Point.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.