En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

augure

1re édition

AUGURE.

s. m.
■  Presage tiré de l’observation faite sur le vol & le chant des oiseaux. Bon augure. mauvais augure. augure sinistre, funeste. prendre à bon augure, à mauvais augure. oiseau de mauvais augure.
Il se dit aussi, de toutes sortes de presages. C’est un bon augure pour la fortune d’un homme, que la protection d’un Ministre.
Augure, Se dit aussi de Celuy, dont l’office estoit d’observer le vol des oiseaux pour en tirer des presages. L’Augure ayant esté consulté respondit. la dignité d’Augure estoit en grande consideration parmy les Romains. la dignité d’Augure demeura long-temps aux Patriciens sans estre communiquée au Peuple. l’Augure public. le College des Augures. baston d’Augure.
Augural, ale. adj. Qui appartient à l’Augure. Baston augural.
Augurer. v. a. Tirer un augure, un presage. Je n’en augure rien de bon. qu’en pouvez-vous augurer ? j’en augure bien. j’en augure mal.
Auguré, ée. part.
Inauguration. s. f. Installation dans la dignité d’augure. Ceremonie des anciens Romains quand on recevoit un homme dans le College des Augures.
Il se dit fig. de quelques ceremonies Chrestiennes, comme de la ceremonie du sacre d’un Roy ou d’un Evesque ; mais il est plus du style oratoire que du style ordinaire.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.