En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
1re
1694
2e
1718
3e
1740
4e
1762
5e
1798
6e
1835
7e
1878
8e
1935
9e édition
ACTUELLE
ACT.
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

Dire, Ne pas dire
Dire, Ne pas dire • Emplois fautifs

Décade pour décennie

Le nom Décade est emprunté, par l’intermédiaire du latin, du grec dekas, dekados, « nombre dix, dizaine » ; on l’emploie en français pour désigner un ensemble de dix éléments et, en particulier, une partie d’un ouvrage composée de dix livres, de dix chapitres, ou encore une période de dix jours. On dira ainsi que les livres de Tite-Live sont organisés en décades ou que les mois républicains comptaient trois décades.
Décennie, qui est composé à partir du latin decem, « dix », et annus, « année », désigne une période de dix ans. On se gardera d’employer décade avec ce sens. Cette erreur, que l’on trouve chez de bons écrivains, provient d’une confusion avec l’anglais decade, qui désigne une période de dix jours ou de dix ans. Songeons, pour ne pas oublier le vrai sens de décade, que le film de Claude Chabrol, La Décade prodigieuse, est tiré du roman Ten Days’s Wonder, d’Ellery Queen.
■ Voir dans le dictionnaire : DécadeDécennie
Retrouvez l’intégralité des rubriques Dire, Ne pas dire
sur le site de l’Académie française.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.