En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

préposition

PRÉPOSITION

nom féminin
xive siècle. Emprunté du latin praepositio, « action de mettre avant, préposition », dérivé de praeponere, « placer, mettre devant ; préférer », lui-même composé de prae, « devant, avant », et ponere, « poser ».
grammaire. Mot invariable qui introduit un complément et précise la relation sémantique l’unissant au terme dont il dépend. « À », « de », « chez », « pour », « avec », « par », « dans », « après », « malgré » sont des prépositions. « Durant », « moyennant », « excepté », « vu » sont des participes employés comme prépositions. Dans « aller à Paris », la préposition « à » introduit le complément du verbe « aller ». Dans « le chat de la boulangère », la préposition « de » introduit le complément du nom. En latin, la préposition « in », qui signifie « dans, vers », régit l’accusatif ou l’ablatif, tandis que la préposition « de », qui signifie « du haut de, de », ne régit que l’ablatif. Préposition explétive, voir Explétif.
Remarque
L’emploi des prépositions obéit à des règles fixées par l’usage et, s’il arrive que l’on ait le choix entre deux d’entre elles (être aimé par ses enfants ou de ses enfants), il convient de ne pas substituer arbitrairement telle préposition à telle autre. Ainsi, la relation d’appartenance entre deux groupes nominaux se marque par la préposition « de » et non « à » (la voiture de Julie) ; le complément de lieu constitué d’un nom de personne ou de profession ne peut être introduit que par « chez » (aller, être chez le coiffeur), etc. ; la préposition « sur » ne peut traduire qu’une idée de position, de supériorité ou de domination, et ne peut en aucun cas être employée à la place de « à » ou de « en » pour introduire un complément de lieu désignant la région, la ville où l’on se rend, où l’on se trouve (travailler à Paris, aller à Lyon, en Provence).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.