En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

moins

MOINS

adverbe
xiie siècle, meins. Issu du latin minus, de même sens.
I.
I. Comparatif de Peu, opposé à Plus.
1.  Suivi d’un complément introduit par que, sert à marquer l’infériorité d’une personne ou d’une chose, comparée à une autre ou à elle-même sous quelque rapport de qualité, de quantité, d’action, etc. Il est moins âgé que son concurrent. Il est bien moins téméraire que son frère. Cette pièce est deux fois moins large que longue. Je ne le souhaite pas moins que vous. Cette nouvelle n’est pas moins inquiétante que les précédentes, l’est autant, voire plus. Par euphémisme. C’est un esprit moins que brillant, très médiocre.
▪  Lorsque Moins que introduit une proposition circonstancielle de comparaison, le bon usage veut que l’on emploie ne explétif. Il est moins bête qu’il n’en a l’air. Cette maison est moins vaste que je ne l’avais cru.
▪  Spécialement. Pour introduire une rectification plus qu’une vraie comparaison. Il est moins intelligent que spirituel. C’est moins de la sagesse que de la résignation.
▪  Loc. Moins que rien, se dit d’une chose sans importance ou sans valeur, d’une personne qu’on méprise. Ne parlons plus de cela, c’était moins que rien. Cet homme-là est moins que rien ou, subst. (fam.), est un moins-que-rien.
▪  Elliptiquement (le complément de comparaison étant sous-entendu). Il est moins alerte. Parlez moins haut. Cet écrivain publie moins.
2.  Moins de, une quantité moindre de, un nombre inférieur à. Nous avons récolté moins de fruits cette année. Nous n’étions pas moins de cent. Il sera ici dans moins d’une heure. Je ne vendrai pas ce livre à moins de cent euros. Devant un numéral, on rencontre parfois Moins que. Ils sont moins que douze.
▪  Elliptiquement. Pour désigner une quantité moindre. J’attendais moins de cette vente. Il ne dit rien, mais il n’en pense pas moins. Vous ne l’aurez pas à moins. On se fâcherait à moins, pour une moindre cause. J’en donnerai mille francs, ni plus ni moins. C’est de l’escroquerie ni plus ni moins, précisément, exactement. Il n’est ni plus ni moins qu’un sot. Plus ou moins, médiocrement, approximativement. Il travaille plus ou moins bien. Ils sont plus ou moins fâchés. Encore moins, moins encore, s’emploie pour renchérir sur une première affirmation ou un premier refus. Il en est encore moins question. « Préférez-vous ce coloris ? – Moins encore ! »
▪  Dans des propositions juxtaposées ou coordonnées, pour exprimer un rapport de proportion. Plus vous le presserez, moins il en fera. Moins on en dit, et moins on risque de se tromper.
3.  Spécialement. Associé au pronom indéfini rien, dans des tournures que l’on confond souvent, bien que leur sens s’oppose. Ne… rien moins que signifie « nullement, en aucune façon ». Il n’est rien moins que sage, il n’est pas du tout sage. Vous le croyez votre rival, mais il a d’autres vues et n’aspire à rien moins qu’à vous supplanter, il n’y aspire nullement. Sans complément. Ne… rien moins, pas du tout. Je ne désirais rien moins. Je ne pensais à rien moins, je n’y pensais en aucune façon.
▪  Au contraire, Ne… rien de moins que signifie « véritablement, bel et bien ». Il n’est rien de moins que le meilleur spécialiste de la question, il l’est sans aucun doute. Il vous trahit et n’aspire à rien de moins qu’à vous supplanter, il y aspire bel et bien, il s’y emploie. Il ne s’agit de rien de moins que de votre vie, c’est votre vie qui est en cause. Sans complément. Ne… rien de moins, pas moins que cela, rien de moindre. Je n’attendais rien de moins, c’est précisément ce à quoi je m’attendais.
▪  Rien de moins ou Rien moins s’emploient aussi, sans négation, avec une valeur ironique, dans le sens de « pas moins », pour souligner l’extravagance d’une demande, d’une prétention. Il se prend pour un héros, rien de moins ou rien moins.
4.  Loc. prép. À moins de, sauf, sans une certaine condition ou circonstance. Je ne lui pardonnerai jamais, à moins d’excuses publiques. Nous arriverons bientôt, à moins d’un incident. Suivi d’un infinitif. Je ne pouvais en dire davantage, à moins de me trahir ou, vieilli, à moins que de me trahir.
▪  Loc. conj. À moins que (suivi du subjonctif, souvent avec ne explétif), sauf si. Il n’en fera rien, à moins que vous ne lui parliez. Je viendrai à moins qu’il ne soit trop tard, à moins que cela vous déplaise.
▪  Loc. adv. En moins de rien, en un temps très court. Il a dilapidé sa fortune en moins de rien. En moins de deux (fam.), très vivement.
▪  De moins, en moins, pour indiquer une différence, une déduction, un manque. Elle a six ans de moins que son frère. Comptez en moins ce que je vous ai déjà payé. Avoir une jambe, un bras en moins.
▪  De moins en moins, en diminuant progressivement. Il est de moins en moins patient.
▪  D’autant moins, en diminuant à proportion de quelque autre fait. Il en est d’autant moins à craindre. Se dit aussi pour insister sur une simple relation de cause. Il mérite d’autant moins vos bontés qu’il paraît en faire peu de cas.
▪  Moins que jamais, moins qu’en toute autre circonstance.
▪  On ne peut moins, fort peu. C’est on ne peut moins sûr.
II.
II. Le moins, superlatif de Peu.
1.  Par opposition à Le plus, sert à marquer le dernier degré de l’infériorité. L’homme le moins brave, le moins brave des hommes. C’est son moins bon livre. C’est lui qui travaille le moins bien. Ce tableau est celui que j’aime le moins.
▪  Devant un adjectif, un participe passé, l’article s’accorde si l’on compare des personnes ou des choses différentes. Elle est la moins fatiguée de tous. Ces élèves sont les moins attentifs de la classe. Il reste invariable lorsqu’il y a comparaison de degré, de qualité. C’est maintenant qu’elle paraît le moins fatiguée, qu’ils sont le moins attentifs.
▪  Subst. La moindre chose. C’est le moins qu’on puisse dire. C’est bien le moins qu’il puisse faire pour vous ou, simplement, c’est bien le moins. Expr. Ne différer que du plus ou du moins, se dit de choses de même nature qui ne se distinguent que par la quantité, l’intensité, etc. Ces deux projets ne diffèrent que du plus ou du moins.
▪  Prov. Qui peut le plus peut le moins.
2.  Loc. adv. Le moins… possible, le moins… du monde, renforce la valeur superlative. Parlez le moins possible. Emportez le moins de bagages possible. C’est l’homme le moins susceptible du monde. Il ne vous en veut pas le moins du monde, pas du tout. Elliptiquement. « Vous ai-je dérangé ? – Pas le moins du monde. » Dans des tours interrogatifs. En quelque manière. Vous ai-je offensé le moins du monde ?
▪  Au moins, selon l’évaluation la plus faible qu’on puisse faire. Ils étaient au moins vingt. Cela vous coûtera mille euros au moins. Fig. Pour marquer quelque nuance ou restriction. Si vous ne voulez pas le soutenir, au moins ne le trahissez pas. Si au moins vous m’aviez averti ! Se dit aussi pour insister sur ce qu’on dit, pour appuyer son propos. Ne manquez pas de venir, au moins. Tu n’oublieras pas, au moins ?
▪  Pour le moins, à tout le moins, pour souligner qu’on emploie un terme modéré, mesuré. Un caractère pour le moins instable. Il s’est montré imprudent, à tout le moins.
▪  Du moins introduit une restriction, une nuance, une rectification. Je lui écrirai demain, si du moins j’en ai le temps. Je le savais honnête, du moins je le croyais tel ou, dans un style soutenu, du moins le croyais-je tel.
▪  Des moins suivi d’un adjectif. Très peu. Ce personnage est des moins sympathiques. Une solution des moins satisfaisantes. L’adjectif se rencontre au singulier lorsque le sujet est un pronom neutre ou un infinitif. Cela est des moins certain. Agir ainsi est des moins légal.
III.
III. Pris comme préposition.
1.  En soustrayant, en exceptant. Sept moins trois font quatre, égale quatre (7 – 3 = 4). À l’unanimité moins deux voix.
▪  Pour indiquer qu’un nombre est négatif. Moins neuf plus quatre égale moins cinq (–9 + 4 = –5). Dix puissance moins six (10–6), un millionième. En parlant des degrés de la température au-dessous du zéro. Il fait moins vingt degrés et, elliptiquement, il fait moins vingt.
▪  En apposition. Le signe moins ou, elliptiquement et subst., le moins. Placer un moins devant l’exposant.
2.  Spécialement. Dans l’indication du temps, précède le nombre des minutes qui doivent s’écouler avant le début de l’heure suivante, lorsque la demie est déjà passée. Il est six heures moins dix et, elliptiquement et fam., Il est moins dix. On dit aussi, en ce sens, Moins le quart ou Moins un quart.
▪  Expr. fig. et fam. C’était ou Il était moins une, moins deux, moins cinq, il s’en est fallu de très peu.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.