misère

I. MISÈRE

nom féminin
Étymologie : xiie siècle, miserie. Emprunté du latin miseria, de même sens.
↪ voir aussi : II. Misère (n. f.)
1.  Sort digne de pitié, condition malheureuse. Grande, profonde misère. Jours, période de misère. Toucher le fond de la misère. Loc. La misère des temps, le mauvais état des affaires. Collier de misère, voir Collier.
▪  En interjection. Vieilli. Misère ! marque le désespoir, l’accablement ou l’indignation. Misère de moi ! Misère de misère !
▪  Dans le langage de la spiritualité, état de faiblesse propre à l’homme, impuissance qui tient à l’imperfection de la créature et lui fait sentir le néant de sa condition. Déplorer la misère humaine. Pascal a dépeint la misère de l’homme sans Dieu.
2.  Ce qui rend digne de pitié ; mal, tourment, calamité dont on est frappé (le plus souvent au pluriel). Les misères de la vie. Faire le récit de ses misères. Être sensible aux misères d’autrui. Les misères de l’âge, de la vieillesse. Par exagération. C’est une grande misère, il n’est pire misère qu’un procès.
▪  Expr. Se jeter, tomber, fondre sur quelque chose comme la misère sur le pauvre monde, avec brutalité, avec avidité. Faire des misères à quelqu’un (fam.), lui causer des ennuis, des difficultés, le tracasser.
  Titre célèbre : Les Misères et les Malheurs de la guerre, série d’eaux-fortes de Jacques Callot (1635).
3.  Spécialement. Extrême pauvreté, dénuement qui privent des choses nécessaires à la vie (on dit parfois, par insistance, Misère matérielle). Être, vivre dans la misère. Être réduit à la misère. Il est tombé, il est mort dans la misère, dans une misère noire. Tirer quelqu’un de la misère.
▪  Loc. Pleurer misère, se plaindre vivement de sa situation matérielle et, par extension, se lamenter sur son sort pour éveiller la pitié.
▪  Par métonymie. L’ensemble de ceux qui vivent dans le dénuement, qui sont réduits à l’extrême pauvreté. Secourir, soulager la misère. Insulter à la misère.
4.  Fam. Chose de peu d’importance ou de valeur, bagatelle. Ne vous inquiétez pas de cela, c’est une misère. Il s’est fâché pour une misère. Loc. adj. De misère, très faible, très insuffisant. Un salaire de misère.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.