galant, -ante

GALANT, GALANTE

adjectif et nom
Étymologie : xive siècle. Participe présent de l’ancien verbe galer, « s’amuser ».

I.

I. Adjectif.
1. Qui a des manières d’agir honnêtes et élégantes, qui montre de la civilité, de la délicatesse. Ne s’emploie plus que dans l’expression Galant homme, homme d’honneur. C’est un galant homme, vous pouvez vous fier à lui. Il s’est tiré de cette affaire en galant homme.
▪  Prov. Le temps est galant homme, le temps arrange bien des choses.
2. Qui a des égards, de la prévenance pour les femmes. C’est un homme très galant. Par métonymie. Un geste galant.
▪ Spécialement. Qui cherche à plaire par des manières empressées. Il s’est montré fort galant pour elle, envers elle, avec elle. Par métonymie. Être d’humeur galante. Tenir des propos galants.
3. Qui a trait aux choses de l’amour. Un rendez-vous galant. Avoir une intrigue galante, un commerce amoureux. Être en galante compagnie. Une chronique galante. Poésie, peinture galante, qui s’attache aux sujets amoureux. Une gravure galante du xviiie siècle.
▪ Spécialement. Femme galante, fille galante (vieilli), femme, fille de mœurs légères, qui tire profit de ses charmes.
4.  Litt. Raffiné, élégant, de bon goût. Sa mise est fort galante. Une fête galante. S’exprimer en termes galants. Style galant. « Le Mercure galant », publication périodique fondée au xviie siècle, où l’on trouvait des anecdotes du monde littéraire, des historiettes, des poèmes, des annonces, etc.
 Titre célèbre : Les Indes galantes, opéra-ballet de Jean-Philippe Rameau (1735).

II.

II. Nom masculin.
1. Homme empressé auprès des femmes, qui cherche à plaire, à séduire. Il fait le galant auprès des dames. Vert galant, se dit d’un homme très entreprenant, qui multiplie les aventures amoureuses. On avait surnommé Henri IV le Vert Galant.
2. Vieilli ou plaisant. Amoureux, soupirant. Cette femme a de nombreux galants. Sortir, danser avec son galant.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.