En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

fluide

FLUIDE

adjectif et nom masculin
xive siècle. Emprunté du latin fluidus, « qui coule », dérivé de fluere, « couler ».
I.
I. Adjectif.
1.  physique. Se dit d’un corps à l’état liquide ou gazeux qui, grâce à sa structure moléculaire plus ou moins lâche, s’écoule ou épouse la forme du récipient qui le contient. L’air, l’eau sont des substances fluides.
2. Se dit d’un liquide qui coule, s’écoule aisément. Une pâte, une sauce fluide. Cette encre n’est pas assez fluide, est trop fluide.
▪ Par analogie. La circulation automobile était devenue très fluide.
▪ Fig. Qui est aisé, coulant, limpide. Un style, une prose fluide.
II.
II. Nom masculin.
1.  physique. Corps à l’état liquide ou gazeux. Les liquides sont des fluides peu compressibles. Mécanique des fluides, science qui a pour objet l’étude de l’équilibre et du mouvement des fluides. L’écoulement, l’expansion d’un fluide.
2.  Anciennement. S’employait pour désigner des agents hypothétiques censés transmettre une énergie aux objets, aux êtres influencés par elle. Fluide lumineux. Fluide électrique. Fluide magnétique. Se dit spécialement du pouvoir mystérieux que l’on prête à certaines personnes. Le fluide magnétique d’un guérisseur. Le fluide d’un médium.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.