En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

emplir

EMPLIR

conjugaison verbe transitif
xiie siècle. Du latin populaire *implire (implere en latin classique), « emplir, remplir ».
1. Rendre plein. Emplir un verre de vin. Emplir un poêle jusqu’à la gueule. Emplir un coffre, une armoire avec du linge. Pron. La barque s’est emplie d’eau.
▪ Expr. Emplir ses poches, ou s’emplir les poches, s’enrichir vite et, le plus souvent, s’enrichir malhonnêtement.
2. Occuper la majeure partie ou la totalité d’un lieu, d’un espace. La foule avait empli les rues. Les meubles emplissaient la pièce, l’encombraient. Pron. Ses yeux se sont emplis de larmes. Fig. Le bonheur emplissait son cœur. Sa tristesse nous avait emplis d’émotion.
▪ Par analogie. Occuper un espace de temps. Ces travaux emplissent nos journées.
Remarque
Dans la langue courante, Remplir tend à se substituer à Emplir. Cependant, contrairement à Emplir, Remplir, qui a une valeur intensive, ne s’emploie que lorsqu’on rend un récipient complètement plein. On remplit un verre à ras bord, mais on peut emplir un verre à moitié seulement.
3.  Spécialement. Pop. Emplir une vache, la faire saillir.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.