électeur, -trice

ÉLECTEUR, ÉLECTRICE

nom
Étymologie : xive siècle. Emprunté du bas latin elector, « celui qui choisit ».
1. Personne disposant du droit de prendre part à une élection. Les électeurs sont appelés à choisir leurs représentants. Les électeurs au conseil d’administration se réuniront prochainement. Marque de domaine : droit public. Personne qui a le droit de voter lors d’un référendum, d’une élection politique ou administrative. Les conditions requises pour être électeur sont fixées par la loi. Carte d’électeur. En France, les femmes ne sont électrices que depuis 1944. Pour être électeur, il faut jouir de ses droits civils et politiques. Grands électeurs, députés, conseillers généraux, conseillers municipaux, qui élisent les sénateurs.
2.  Marque de domaine : histoire. Souvent avec une majuscule. Chacun des sept princes laïques et ecclésiastiques qui, dans le Saint-Empire romain germanique, élisaient l’empereur. Les Électeurs d’Empire. L’Électeur de Mayence, de Trèves, de Cologne. L’Électeur de Saxe. Le Grand Électeur, titre donné à Frédéric-Guillaume, électeur de Brandebourg. Électrice, épouse d’un électeur d’Empire. Spécialement. La reine de Pologne, Électrice de Saxe. Adjectivement. Les princes électeurs.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.