En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
9e édition (actuelle)
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

démarrer
DÉMARRER conjugaison verbe transitif et intransitif
xve siècle, se desmarer, « rompre ses amarres » ; xvie siècle, comme transitif. Dérivé, par substitution de préfixe, d’amarrer.
I.
I. Verbe transitif.
marine. Vieilli. Larguer les amarres d’un navire, d’une embarcation pour l’appareillage ; détacher ce qui est amarré. Démarrer un navire pour le déplacer. Le vent était si fort que plusieurs bâtiments ont été démarrés ou, pron., se sont démarrés.
II.
II. Verbe intransitif.
1.  marine. Quitter son amarrage. Par extension. Quitter le port. Ce bateau va démarrer à l’aube.
2.  Par analogie. Se mettre en marche. Le train démarre exactement à l’heure prévue. La voiture démarra en trombe. Malgré le froid, le moteur a démarré sans peine.
Remarque
On ne doit pas dire : démarrer une voiture, mais la faire démarrer, ni, au sens figuré, démarrer une émission de radio, de télévision, mais la commencer.
▪ Fig. et fam. Se mettre en train. L’affaire a bien démarré, a mal démarré.
3.  Pop. Surtout à la forme négative. Quitter une place. Ne démarrez pas de là ! À partir de cinq heures, il ne démarrait plus du café.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.