En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

décadence

DÉCADENCE

nom féminin
xve siècle. Emprunté du latin médiéval decadentia, lui-même du latin classique cadens, ‑entis, participe présent de cadere, « tomber ».
■ Déclin, dégradation, acheminement vers la ruine. La décadence d’une ville, d’un empire. La décadence des arts, des lettres. Une époque de décadence. Tomber, entrer en décadence. Spécialement. Les derniers siècles de l’Empire romain. Les poètes latins de la décadence.
 Titres célèbres : Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence, de Montesquieu (1734) ; Grandeur et décadence de César Birotteau, de Balzac (1837).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.