agrafe

AGRAFE

nom féminin
Étymologie : xve siècle. Déverbal d’agrafer.
1. Crochet, souvent métallique, que l’on peut faire passer dans une bride ou un anneau, pour attacher l’une à l’autre les deux parties d’un vêtement, d’un objet de parure, etc. Une agrafe de manteau, de ceinture, de ceinturon. Une agrafe en or. Par analogie. L’agrafe d’un stylo, la languette fixée au capuchon et permettant d’accrocher le stylo au bord d’un vêtement, d’un sac, etc.
2. Fil métallique dont les extrémités sont disposées de façon à retenir ensemble différents objets. Des documents réunis par une agrafe. Fixer une étoffe au mur par des agrafes. Marque de domaine : chirurgie. Lamelle de métal munie de deux pointes, servant à rapprocher les lèvres d’une plaie. Poser, enlever les agrafes. – Marque de domaine : bâtiment. Crampon de fer destiné à divers usages, en particulier à réunir deux assises de pierre. – Marque de domaine : architecture. Ornement sculpté, placé à la tête des arcs, qui semble unir, par une console ou un mascaron, les moulures de l’archivolte à la clef de l’arc.
3. Petit cartouche métallique fixé sur le ruban de certaines décorations militaires pour indiquer la campagne où cette distinction a été méritée.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.