accabler

ACCABLER

conjugaison verbe transitif
Étymologie : xive siècle, au sens d’« abattre des arbres ». Dérivé du normand cabler, « abattre », qui remonte au latin populaire *catabola, « catapulte ».
1. Faire plier sous le poids. Accabler un mulet sous la charge. Par analogie. Faire plier un adversaire. Les défenseurs du fort étaient accablés sous le nombre.
2. Faire supporter à quelqu’un une charge pénible, qui excède ses forces, ses capacités de réaction ou de défense. Accabler quelqu’un de travail. Accabler le peuple d’impôts, de corvées. Fig. La douleur l’accable. Il est accablé de chagrin, de fatigue. Il a l’air accablé. Spécialement. Les témoignages accablent l’accusé.
3. Attaquer, assaillir. Accabler quelqu’un de reproches, d’injures. Par exagération. Cet enfant m’accable de questions. Par antiphrase. Fournir en abondance, combler de. On l’a accablé de cadeaux. Elle fut accablée de compliments.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.