y

5e édition

[I.] Y.

Substantif masculin.
↪ voir aussi : [II.] Y (adv. relatif.)
■  On l’appelle I Grec. C’est la vingt-quatrième lettre de l’Alphabet François, tantôt caractère simple, tantôt caractère double.
Caractère simple, il n’a pas d’autre valeur que celle de l’I voyelle, et il n’est plus admis dans notre orthographe, quant aux mots purement François, que dans le très-petit nombre de ceux qui vont être rapportés ci-dessous ; mais nous continuons à l’employer, pour marquer l’origine de plusieurs mots dérivés du Grec, Hymen, Hymne, étymologie, Physique, hypocrisie, etc. On le conserve aussi dans les noms propres, et dans quelques mots empruntés des Langues étrangères, York, Yacht, Ynca, etc.
Caractère double, ce sont deux I accouplés, dont le premier finit une syllabe, et le second en commence une autre, comme dans Citoyen, employer, royal, appuyer, pays, etc. qui se prononcent comme s’il y avoit Citoi-ien, emploi-ier, roi-ial, appui-ier, pai-is. C’est mal-à-propos que quelques Auteurs ou Imprimeurs écrivent Citoïen, moïen, etc. avec un ï tréma.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.